J’arrive finalement à Golden. Il est 11h30. Je vais dans un premier garage. Je raconte mes malheurs. « Désolé, on peut rien faire pour vous avant jeudi ». Moment d’inquiétude… Golden, j’ai déjà visité l’année dernière. Y’a rien, c’est sans intérêt. Pas vraiment envie de me retrouver coincé ici pendant deux jours. Deuxième garage. « Repassez à 15h30, on va voir ce qu’on peut faire ». Ça, ça me convient mieux. Ça me laisse du temps pour finir mon retour à l’état d’homme civilisé. Après m’être douché, lavé, rasé, je peux aujourd’hui faire mon lavage. Oui, mon premier depuis Montréal. Une chance que j’ai amené trois tonnes de vêtements !

Bref… je prends mon temps, tourne en rond dans les rues de Golden, écrit, essaie de travailler un peu… mais je suis, en fait, super stressé. Un problème de frein, dans ma tête, c’est minimum 200$ de réparation, si j’ai de la chance. J’ai peur pour la suite de mon voyage… À 15h, je suis à l’arrêt de bus, pour attendre Virginie. 15h20, le bus arrive. C’est amusant, ces deux retrouvailles en deux jours, de deux personnes que j’ai rencontrées juste avant de partir en voyage. On ne se connaît pas beaucoup ; on a juste passé une soirée à discuter. Mais avoir un peu de compagnie en voyage, des fois, ça fait du bien. Elle découvre Pourquoi Pas ? avec curiosité ; une certaine inquiétude quand à sa petite taille. Il n’est pas petit, il est gigantesque. Il faut vivre un peu dedans pour s’en rendre compte. Je lui explique aussi pour les freins. On va au garage.

Le garagiste est sympa et agréable. Il nous dit de repasser d’ici une quarantaine de minutes, pour qu’il ait le temps de vérifier et diagnostiquer. Je lui dis que si c’est pas trop grave, pas trop cher, il peut attaquer la réparation tout de suite. On part faire un petit tour à Golden. Il y a toujours rien à voir, mais bon, ça fait du bien de marcher un peu. Ça me change les idées.

IMG_9807 IMG_9809 IMG_9814