On est sur le même mode avec Virginie. Pas pressés, tout notre temps. On admire, on s’extasie. Après notre 817e « c’est beau » en 17 kilomètres, on se dit que ça va vite devenir un classique. Je me suis enlevé toute contrainte de temps. Virginie n’en a pas non plus. On a donc jusqu’à 17 jours pour rejoindre Vancouver. C’est définitivement plus qu’il nous en faut. Donc on peut perdre du temps, s’arrêter si il pleut, rien faire. C’est parfait. C’est exactement de ça dont j’avais besoin. Respirer, enfin, un peu.

IMG_9815 IMG_9818 IMG_9820 IMG_9823 IMG_9828 IMG_9831 IMG_9832 IMG_9834 IMG_9835 IMG_9849 IMG_9850 IMG_9851