Le touriste en question – moi – se contentera en effet des chutes. Après avoir donné 15 $ à la charmante dame du parking, je pars voir les chutes à pied. En fait, il y a deux chutes. La première que l’on voit est celle du côté américain. Elle me déçoit. Large, certes, mais pas si haute que ça, pas si grosse que ça. Et puis de loin (hors de question que j’aille m’entasser sur un bateau pour les voir de plus prêt) elles perdent beaucoup en intérêt.