Reprenons : ce voyage, c’est ma crise de la trentaine. Et ça fait un moment que je me demande ce que je vais m’offrir pour mon anniversaire (il ne faut pas confondre « crise existentielle » et « cadeau d’anniversaire »). Ça fait un moment aussi que je me demande où je vais fêter mon anniversaire. J’ai envie de le fêter à Montréal, mais je ne suis pas au bon endroit. L’avion coûte cher, le bus c’est suicidaire, l’aller retour en voiture (9000 kms) est complètement irrationnel, le bateau me prendrait plusieurs mois… me reste qu’une alternative. Le train. J’aime le train. J’adore le train. Voyager en train, c’est que du bonheur. Mais le train en Amérique du Nord est horriblement cher.

Quoi que…

Je regarde un peu par curiosité. Les tarifs sont moins pires que ce que je pensais. Et puis surtout, il y a cette carte : la « 15 days railroad pass », qui m’autorise, pendant 15 jours, à faire 8 segments de train différents. Segments ? Oui, par exemple il y a un train qui fait San Francisco Chicago direct. C’est un segment. Mais il n’y a pas de San Francisco New York. Il faut faire San Francisco Chicago, puis Chicago New York. C’est donc deux segments. Le côté le fun, c’est que les segments sont vraiment très longs. Et du coup, ça fait plusieurs jours que je cherche à optimiser tout ça, que j’arrange, que je jongle avec les différents itinéraires, et les horaires. J’ai finalement abouti à quelque chose de complètement fou :

Du 4 octobre au 6 octobre, de Portland (Oregon) à Chicago. 45 heures de train
Une nuit à Chicago.
Du 7 octobre au 8 octobre, de Chicago à Albany. 16 heures de train.
Une nuit à Albany.
Le 9 octobre, de Albany à Montréal. 8 heures de train.
Le 14 octobre, de Montréal à Schenectady (ça c’est quelque part dans l’est). 7h de train.
Du 14 au 15 octobre, de Schenectady à Chicago. 15 heures de train.
Du 15 octobre au 17 octobre, de Chicago à San Francisco. 52 heures de train.
Le 18 octobre, de San Francisco Portland, 16 heures de train.

Voilà. J’ai réussi à faire tenir 160 heures de train, un aller retour de la côte ouest à Montréal, l’équivalent de 10000 kilomètres de voiture, sur 15 jours. Je suis persuadé que l’expérience va être complètement folle, et va vraiment valoir la peine. Voyager en train, contrairement à l’avion ou l’autobus, ce n’est pas juste aller d’un point A à un point B. C’est une expérience complète. On peut se promener, marcher, discuter, regarder par la fenêtre, devenir fou… bref, j’attends tout cela avec une impatience complète et totale !

Je vais pouvoir fêter mes trente ans à Montréal.

Je me suis trouvé un cadeau d’anniversaire digne de mon état d’esprit actuel.

Je vais vivre une expérience grandiose.

Je vais traverser les rocheuses à deux endroits différents, et remonter une partie de la côte ouest.

Que demander de plus ?