La dernière journée

Dans un voyage, la dernière journée est souvent un peu particulière. J’ai dors et déjà l’impression que c’était il y a une éternité. C’était il y a dix jours… dernière journée somme toute un peu particulière, et à la fois sans grand intérêt. Étrange et normale à la fois. Je ne sais trop comment la raconter, quoi dire à son sujet. Je ne voulais pas nécessairement la raconter, mais il me fallait terminer le récit…

IMG_7033.jpg IMG_7034.jpg IMG_7038.jpg IMG_7043.jpg IMG_7045.jpg IMG_7035.jpg IMG_7054.jpg IMG_7055.jpg IMG_7051.jpg IMG_7052.jpg IMG_7060.jpg

Au cours des deux derniers mois, j’ai été beaucoup absent de Montréal. Peut-être même un peu trop… il était temps pour moi de rentrer, de me réintégrer dans ma petite vie « normale » de Montréalais. Ces derniers jours à San Francisco, j’avais vu ce que je voulais voir. Il me restait une petite liste d’activités touristiques, de choses à voir, de choses à faire. Je n’étais pas plus motivé que cela à les faire. Après tout, sachant que j’allais revenir un jour, il fallait bien que je me garde quelques petites choses à faire.

Exit Alcatraz donc. La visite est un peu trop chère pour mon budget, et j’ai l’impression que son principal intérêt, c’est le point de vue sur la ville. Mon point de vue, je l’ai eut la veille au soir. J’ai le sentiment d’avoir fait assez de photos, je ne cherche pas à en faire particulièrement plus. Cela peut surprendre les gens qui me connaissent… cela me surprend en tout cas.

IMG_7064.jpg IMG_7065.jpg IMG_7073.jpg IMG_7075.jpg

Le programme de la journée sera simple : promenade dans un quartier de San Francisco que je ne connais pas encore, avant de rejoindre Jane au Ferry Building. Là où il y a des belles petits choses à manger. Ce soir, je fais la popote. En échange, elle m’héberge pour ma dernière nuit à San Francisco.

Le quartier que je ne connais pas encore, c’est « Mission ». L’un des quartiers dynamiques, avec ses bars et ses nights clubs ; il paraît également que l’on se sent au Mexique quand on s’y promène.

J’ai les jambes fatiguées d’avoir trop marché ces derniers jours. J’ai le moral dans un état étrange : hâte de rentrer à Montréal, déception de partir, de voir le voyage se terminer, stress parce qu’il reste des choses à gérer suite à l’accident avec la voiture, envie de découvrir encore San Francisco etc… mes jambes ne semblent pas m’amener où il faut cette fois. Je me promène dans « Mission » sans voir grand chose d’intéressant. Si d’habitude marcher au hasard fonctionne plutôt bien, cette fois ci, c’est un échec complet. Je marche sous un soleil magnifique, mais les rues ne me parlent pas. Les bars et la bonne ambiance sont ailleurs. Je ne trouve rien, ici, qui m’inspire. Je m’égare un peu, je marche un peu trop longtemps.

IMG_7090.jpg IMG_7092.jpg

J’ai l’impression que c’est à peu prêt tout ce que j’ai à dire sur cette journée. Je suis perdu dans mes pensées. Je m’interroge, me pose énormément de questions sans réponse. Je m’arrête dans un petit café sympa à un moment ; celui-ci est rempli d’étudiants en train de travailler sur leurs ordinateurs… je suis sceptique, indécis. La journée a commencé un peu tard, et du coup passe assez vite.

_MG_7101.jpg _MG_7108.jpg _MG_7097.jpg IMG_7095.jpg IMG_7105.jpg IMG_7106.jpg

Je retrouve Jane au point de rendez-vous convenu. Ça fait plaisir de la revoir, de remarcher à nouveau avec elle. On fait le tour du marché. En ce mercredi de fin d’après midi, il y a beaucoup moins d’activités, beaucoup moins de maraîchers également. Nous prenons notre temps, regardons, observons certaines choses étranges, posons des questions. Comme d’habitude, je n’ai aucune idée de ce que je vais préparer, je compte sur l’idée qui finira par me sauter dessus à un moment ou à un autre. Faire à manger dans une région que l’on ne connaît pas est toujours une expérience intéressante, un défi que j’aime me donner. Si je retrouve certaine chose « comme à Montréal » il y a également des choses très différentes. Le menu final sera relativement simple : sauté de porc à la mangue, pommes de terre sautées et poivrons rouges à l’étouffée, ainsi qu’un petit fromage de brebis du Vermont. À ma grande joie, on trouve également une petite sélection de bières de micro-brasserie américaine. On en choisit quelques unes au hasard. Résultat intéressant, sans être tout à fait renversant.

_MG_7110.jpg

This entry was posted in Carnets de route, Gastronomie, Monde urbain, Pensées, Photos. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>