La toute première rencontre avec Jane

Je retrouve Sara à une station de métro, et elle nous emmène une autre couchsurfeuse en voyage et moi même, au restaurant où on se retrouve une quinzaine. Les choses ont été négociées à l’avance : on aura le droit à un assortiment de tout plein de choses différentes. On se régale. C’est bon, et c’est abondant ! Étrangement, si la cuisine chinoise s’adapte énormément d’un endroit à l’autre du globe, la cuisine thaïlandaise semble la même à Oakland qu’à Montréal. J’ai un peu du mal à m’intégrer au début, je fais plus écouter que parler, mais finalement les gens sont super accueillants, et viennent me chercher puisque j’ai du mal à aller vers eux. Je parle de mon voyage, de ce road trip complètement fou à travers les états-unis. Le monde est impressionné et jaloux… c’est étrangement agréable : habituellement, je suis celui qui jalouse les autres couchsufers pour leurs voyages. Pour la première fois, c’est moi qui vient de faire quelque chose de mythiques que les autres auraient voulu faire. Mes autres voyages étaient plutôt « classiques » après tout. Je commence petit à petit à réaliser, à prendre la mesure de ce que j’ai fait. Il me faudra du temps, je pense, pour vraiment comprendre. Le monde autour de moi réalise beaucoup mieux que moi semble-t’il. Ce qui me met la puce à l’oreille, c’est la remarque de Jane : « je suis content de t’avoir rencontré ; tout le monde parle de roadtrip, on en voit dans les films, tout le monde dit qu’il va en faire un, mais personne n’en fait jamais ; j’ai rencontré quelqu’un qui en a fait un, et qui montre que c’est possible ». Oui, ça fait quand même du bien à l’égo. Oui, c’est quand même appréciable, et apprécié. Ça aussi, ça aide à comprendre beaucoup de choses.

Ça me fait du bien cette soirée avec tout ces gens ; c’est ce que je recherche sur couchsurfing. Non pas un hébergement gratuit, mais des gens. Là, c’est fait ! J’ai quelques contacts, des personnes avec qui je me suis bien entendu, que je pourrais revoir. Jane, justement, et en vacances mardi-mercredi-jeudi. On se reverra donc, deux jours après. La soirée se termine, je rentre tranquillement à l’auberge de jeunesse, me reposer un peu après toutes ces aventures !

This entry was posted in Carnets de route, Pensées, Rencontres. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>