Rue du Pourquoi Pas



Parce qu’il y a toujours une route qui, quelque part, m’attend.
Carnets de route, photos de voyages, et pensées vagabondes.

Écrit par : Sébastien ChionJune 22nd, 2015
  • Bon d’accord. Tout le monde n’a pas forcément l’intention (ou la possibilité) de venir vivre à Berlin. Mais certains ont quand même envie de venir visiter la ville. Alors pour ça, il n’est pas impossible que je devienne meilleur avec le temps (puisque d’après les rumeurs, il n’es pas impossible que je fasse de moi un berlinois). Mais en attendant de peut être devenir un spécialiste de la vie berlinoise et du « à voir à faire », voilà quand même deux trois petites choses (uber touristiques) à faire à Berlin.

    Le Bundestag  

    si vous quittez Berlin Hauptbahnof par le sud plutôt que par le nord, vous allez traverser une petite rivière, dont les berges -à ce niveau là- sont bien aménagés pour s’y poser confortablement par une belle après midi ensoleillé.

    Et juste après, vous aurez le bâtiment du Bundestag. L’un des haut lieux de la politique allemande. À défaut de bien maîtriser le système fédéral allemand, on peut quand même regarder les bâtiments. Et l’aimer. Ou pas. Mais moi, de façon générale, je suis quand même plutôt bon public. Pour tout.

    Le Reichtag et son dôme 

    On continue un peu. Et juste après le Bundestag, vous arriverez au Reichtag. La chambre des députés. Là où sont discutées et votées les lois, donc. Un bâtiment pas plus inspirant que ça je trouve. Un peu trop imposant à mon goût. À la mode « nous, maître du monde dominant l’univers tout entier ». Bref, oui, je trouve qu’il manque un peu de modestie. Par contre, le dôme à son sommet, adjonction plus récente, m’a beaucoup plus inspiré. Du moins, à partir du moment où j’ai vu une photo de l’intérieur. Il s’est soudainement mis à me titiller l’objectif. Et puis bon, la visite est gratuite. Il faut juste s’inscrire à l’avance (minimum une heure, mais généralement, il y a beaucoup de monde, alors il faut anticiper un peu). Et il ne faut pas non plus oublier que l’on rentre dans un endroit un peu sensible, donc ça prend un moment à passer la sécurité. Mais au final, mon appareil photo m’a confirmé que ça valait la peine d’y aller (et si vous avez pensé « Time Lapse », c’est que vous commencez à me connaître).

    La Brandenburgtor 

    Et on continue encore un peu, pour arriver à la porte de Brandenburg. Et je pense que l’on est dans un des points touristiques les plus importants de la ville. Tout l’aspect historique et symbolique des lieux semblent avoir disparu. Non, vous êtes devant un emblème de la ville, donc il est important de vous faire prendre en photo avec la porte derrière vous. Mieux encore, de faire un Selfie avec la perche spéciale Selfie que vous avez acheté spécialement pour l’occasion. Ou mieux, le top du top, une photo de vous avez Darth Vader. Avouez, ça en jette, non ? Bon, si vous préférez quand même montrer à votre entourage que vous avez des notions d’histoire, vous pouvez aussi choisir une photo avec un militaire américain (en costume d’époque).

    Tiergarden

    Juste derrière vous, pendant que vous regarderez la porte, vous aurez le magnifique Tiergarden. Comme son nom l’indique, c’est un très grand parc. Qui s’étend. Et qui s’étend encore. Et dont j’ai juste effleuré la surface. Tellement effleuré, que je n’ai même pas d’images intéressantes. Alors faites juste imaginer.

    Le mémorial de la Shoa 

    Forcément, vous alliez finir par y arriver. D’ailleurs, vous l’avez sans doute déjà vu. Vous en avez peut-être même entendu parler. Et peut-être même sous forme de controverse. Parce que oui, des controverses, il y en a. L’une qui ressort régulièrement est la question des photos. D’autant plus depuis quelques temps avec l’explosion des selfies. Parce que beaucoup de gens sont scandalisés que l’on puisse faire des photos de soit en train de sourire, ou de faire des duckfaces, dans un endroit destiné à commémorer un drame. Oui, pour certains, il faudrait avoir l’air sérieux, ou triste, ou consterné sur les photos. Ou alors il ne faudrait pas faire de photos du tout. De mon côté, j’avoue être traumatisé par le Selfie de façon générale (cette tendance à l’hyper narcissisme faisant qu’après un voyage vous n’avez que des photos de vous à montrer, surtout en faisant des faces stupides, ou en prenant des poses vues, vues, vues, et revues). Bref, le Selfie me dérange, mais pas le lieu.

    Le mémorial de la Shoa est extrêmement intéressant d’un point de vue graphique et photographique. Il présente de nombreuses configurations différentes, mais il reste toujours emprunt de lourdeur et de solennité. Et surtout, phénomène assez fascinant, il nous donne l’impression d’être seul. Non seulement en nous écrasant, mais aussi en faisant disparaître toutes les personnes qui déambulent en même temps que nous dans le même labyrinthe. On recroisera une personne de temps à autre, créant souvent la surprise des deux côtés, mais l’évolution entre ces masses de béton est une aventure solitaire. Et je ne pense pas qu’il soit possible de ne pas sentir le poids de l’histoire, tout autour de nous. D’ailleurs, de façon générale, j’ai l’impression que le lieu est respecté. Je ne sais pas à quelle fréquence les tags sont effacés. Mais en général, un endroit comme ça aurait plutôt tendance à les attirer. Pourtant, je n’en ai pas vu un seul. Et mieux vaut que les gens fassent des selfies d’eux même au lieu de bomber leur nom à la peinture, il me semble.

    Je n’ai jamais compris pourquoi un mémorial se devait d’être un lieu triste. Depuis mes explorations dans les cimetières de Montréal, je trouve qu’il est beaucoup plus intéressant d’en faire des grands parcs ouverts, où la vie et la mort se côtoient, plutôt que des endroits fermés et oppressant, parfois même repoussant. Bref, vous l’avez compris, je suis partisan du souvenir joyeux et souriant. Le fait de mettre de la bonne humeur et des sourires n’enlève absolument rien à l’importance d’un lieu. Peut-être même que ça lui en rajoute. Ne faut-il pas mieux être capable de rire et sourire de tout ?

    Potsdamer Platz 

    Vous vous sentez l’âme un peu lourde ? Continuez donc sur EbertStraße. Vous arriverez à Postamer Platz. Un autre lieu assez emblématique de Berlin… si on aime l’architecture moderne : la place a été rasée pendant la seconde guerre mondiale, et s’est retrouvée traversée par le mur pendant la guerre froide. La plupart des constructions dates donc d’après la réunification. On y trouve quelques jolis immeubles, quelques accès en hauteur, et un beau point de vue sur la ville. Tourisme urbain, donc.

    Et depuis en haut :

    Sans oublier -parce qu’il faut bien garder un peu l’habitude de temps à autre !- la version panoramique :

    pano_potsdam_bas pano_potsdam_haut

    Les berges de la Spree

    Si vous préférez vous rafraîchir l’âme, revenez donc vers la rivière (la Spree) et remontez les berges pour revenir à la gare centrale. Vous pourrez faire des coucous aux touristes sur leur bateau, et voir le Bundestad sous un autre angle.

    Alexander Platz

    Et si vous voulez reprendre un peu d’altitude, l’Alexander Platz avec sa tour de télévision est un endroit parfait pour ça !

    Et on termine cette petite visite de Berlin avec quelques photos supplémentaires.

    Laisser un commentaire

    -->
    Parce qu’il y a toujours une route, un chemin ou une sente qui, quelque part, m’attend, Rue du Pourquoi Pas ? rassemble carnets de route,
    photos de voyages, conseils et pensées vagabondes d’un photographe, musicien, écrivain, conteur et parfois graphiste. [En savoir plus]