Rue du Pourquoi Pas



Parce qu’il y a toujours une route qui, quelque part, m’attend.
Carnets de route, photos de voyages, et pensées vagabondes.

Visa guatémaltèque et renouvellement">
Écrit par : Sébastien ChionMarch 22nd, 2016
  • 82 English

    À l’entrée au Guatemala, la plupart des voyageurs se voient attribuer un visa touristique de 90 jours. Ce visa est valable dans l’ensemble du CA-4 : le Central America 4 Border Control Agreement est un accord signé en juin 2006 entre le Salvador, le Guatemala, le Honduras et le Nicaragua. Il accorde le libre mouvement aux citoyens de ces quatre pays et la garantie aux visiteurs de pouvoir passer les frontières sans permis additionnel ou sans avoir besoin de contrôles douaniers supplémentaires. Un peu sur le même modèle que Schengen, donc.

    Une fois cette période 90 jours passée, le voyageur désireux de rester plus longtemps doit renouveler son visa. Pour cela, deux options sont possibles :

    • sortir de l’espace du CA-4 pour un minimum de 72 heures (visa run). Au moment d’entrer à nouveau dans le CA-4, un nouveau visa touristique de 90 jours sera attribué. Ceci implique donc un voyage terrestre au Mexique, au Belize, ou au Costa Rica pour les pays frontaliers ou un voyage aérien vers n’importe quelle autre destination.
    • si la précédente option à l’avantage d’être simple d’un point de vue administrative, elle peut se révéler très coûteuse et complexe d’un point de vue pratique. Il est donc possible de faire la démarche sans quitter le pays, en s’adressant directement aux instances gouvernementales pour demander une prorogation de visa.

    Mon visa arrivant à expiration, je me suis retrouvé contraint à effectuer un renouvellement. Après de longues hésitations, j’ai décidé de ne pas prendre l’option « visa run », pour un certains nombre de raisons (pas envie de sortir du Guatemala, même pour seulement 72 heures, pas envie d’un long trajet en bus ou de prendre l’avion, pas envie d’investir de l’argent là dedans). J’ai donc pris l’option administrative.

    Voilà ce que vous avez besoin de savoir :

    • Avant tout, les démarches se font à Guatemala City à la Direccion General de Immigracion (Extranjeria), et demandent deux visites, à une semaine d’intervalle chacune. À prendre en compte, donc. Deux allers retours peuvent prendre du temps, dépendant de où vous vous trouvez. Dans certains cas, le « visa run » est plus simple.
    • Il existe des personnes pouvant faire les démarches pour vous, notamment des avocats spécialisés en immigration. Je n’ai pas entendu parler de prix inférieur à 500Q (plus si votre visa a expiré). Sachant que l’opération demande de laisser son passeport à un inconnu pendant une dizaine de jours, assurez-vous de ne pas choisir n’importe qui au hasard !
    • La prorogation administrative n’est possible qu’une seule fois. Après 180 jours, donc, vous n’aurez pas le choix de sortir du CA-4 pour au moins 72 heures.
    • Si votre visa a déjà expiré (que les choses soient claires, je déconseille très fortement de dépasser la date limite d’un visa !) le visa run comme l’option administrative reste possible. Vous aurez à payer une amende de 10Q par jour en trop sur le sol Guatemaltèque. La prorogation de visa tiendra compte de ce dépassement. Si vous restez une semaine de plus, la prorogation ne sera alors que de 83 jours. Inutile, donc, d’essayer de rester plus longtemps en fraudant : c’est une mauvaise idée, et ça ne marche pas.

     

    Comment ça fonctionne, et combien ça coûte ?

    Il vous faudra vous rendre à deux reprises à la Direccion General de Immigracion (Extranjeria). Voir plus bas pour l’adresse exacte et les différentes façons de vous rendre.

    Lors de votre premier rendez-vous, on vous demandera d’apporter :

    • votre passeport. Celui-ci ne vous sera rendu qu’une semaine plus tard. Il est donc fortement recommandé de garder des copies pour vous.
    • une photocopie de la page principale de votre passeport, et une copie de la page avec le visa à renouveler. Au besoin, il est possible de faire des photocopies au rez de chaussée de l’établissement.
    • une (parfois deux ? ) photo de vous, imprimée en noir et blanc sur papier photo mat. Une boutique à côté de l’Extranjeria propose le service pour 75Q. Plusieurs photographes à Antigua propose le même service pour le même coût.
    • un formulaire de demande de prorogation dument rempli. Vous pouvez aussi le récupérer et le remplir sur place (un stylo devient alors utile !)
    • au choix parmi les documents suivants :
      • une carte de crédit internationale à votre nom (la carte suffit, pas besoin de preuve de fond)
      • un minimum de 4 chèques de voyage à votre nom, d’un minimum de 100USD chacun
      • un billet d’avion prouvant que vous allez bien finir par partir à un moment
      • une lettre notariée d’un garant Guatemalteque, indiquant : son nom complet, son numéro national d’identité (DPI), son adresse, son numéro de téléphone, son numéro de taxe (NIV), son numéro de passeport, une copie notariée de sa carte d’identité (DPI) et son dernier avis de compte bancaire (certifié et tamponné par la banque) attestant d’un solde d’au moins 3000Q.

    Une fois tout ces papiers réunis, rendez vous donc à la Extanjeria. Au rez de chaussée, la responsable de l’accueil vous enverra au premier étage. Présentez-vous au bureau d’information. On vous remettra le formulaire à remplir et on vous dira à quel guichet vous présenter. Présentez-vous au guichet indiqué, donnez tous les papiers. Si vous êtes en dépassement de durée, on vous demandera de payer une amande. Pour se faire, on vous enverra au 4e étage. Là, on vous donnera une amande à payer. Rendez-vous à la banque au rez de chaussée, où vous pourrez payer l’amande. On vous donne un reçu, et vous pouvez remonter au premier étage, pour retourner au même guichet et donner tous les papiers. On vous donnera un reçu pour votre passeport, et on vous dira de revenir dans 5 jours ouvrés. Soit, normalement, le même jour, la semaine d’après.

    Compter entre 30 et 60 minutes. 

    ATTENTION : la récupération des passeports se fait uniquement entre 14h et 16h ! 

    À votre deuxième passage, vous vous présentez à nouveau devant la personne à l’accueil au rez de chaussée. Elle prendra les informations écrites sur le reçu que l’on vous a donné, et vous enverra à nouveau au premier étage. Là, au comptoir d’information, on vous dira à quel guichet vous présenter. Montrez alors votre reçu. On vous donnera votre dossier, mais pas votre passeport : il vous reste à payer les frais. On vous enverra à un autre guichet, où on vous donnera une facture de 15USD, avant de vous envoyer à la banque au rez de chaussée. Vous payez, récupérez le reçu, remontez au guichet du début, présentez le tout, et récupérez votre passeport. Fini !

    Compter entre 30 et 60 minutes. 

    Coût total de l’opération 

    • quelques photocopies : 5Q
    • les photos : 75Q
    • les frais de dossier : 120Q environ.
    • (dans mon cas : 5 jours de retard sur mon visa : 50Q)

    Soit 200Q (250Q). Sachant que si vous passez par un avocat, vous aurez aussi besoin de faire les photocopies et les photos, le faire vous même permet d’économiser 380Q (beaucoup plus dans mon cas, vu qu’elle voulait me charger 100Q de plus à cause du retard, et douze jours retard de visa au lieu de 5, sous prétexte de la semaine de délais, soit 550Q au total). Et puis de découvrir un peu les joies administratives du pays dans lequel vous voyagez. Et ça aussi, ça en vaut la peine !

    Et le coût en temps ? 

    • une demi heure pour les photos
    • quinze minutes pour les photocopies
    • jusqu’à deux heures dans les bureaux de l’Extranjeria

    Et les transports ? On se rend comment à l’Extranjeria? 

    extranjeria

    Direccion General de Inmigracion (Extranjeria)
    Avenida 6, 3-11, Zona 4
    Ouvert du lundi au vendredi (sauf jours ferriés) de 8h30 à 4h30.
    Téléphone #: (502) 2411-2411

    Certes, il y a un coût à ce niveau aussi, puisque cela implique de se rendre à Guatemala City, si vous n’y êtes pas déjà, et de vous rendre à l’Extranjeria.

    Pour ma première visite, je partais de Antigua. J’ai donc pris un chicken bus. 10Q le trajet, une heure environ. N’étant pas très à l’aise à Guaté, ne connaissant pas vraiment la ville, j’ai décidé de prendre l’option taxi pour la première fois. Dans ce cas, demandez au chauffeur de vous déposer au Walmart ou au centre commercial Miraflores, où vous trouverez facilement des taxis. Coût du trajet : entre 30 et 50Q. Toujours négocier les tarifs avant de monter. J’ai payé 40Q à l’aller, 50Q au retour.

    Mais il est aussi possible d’y aller en bus de ville (les transmetro verts, flambant neufs et confortables). Et c’est ce que j’ai fait pour la deuxième et la troisième fois ! (oui, j’y suis allé trois fois, arrivant hors des horaires d’ouverture la deuxième fois pour récupérer mon passeport).

    mapvisa

    Quand vous arrivez depuis Antigua en chicken bus, demandez au chauffeur qu’il vous dépose à l’arrêt Transmetro de El Terebol ou de Bolivar c’est encore mieux. Cet arrêt se trouve sur la ligne A, que vous prendrez alors en direction Plaza Barrios. Changez à El Calvario pour un bus de la ligne B, direction Hangares, et descendez à Exposición, avant de revenir un peu sur vos pas sur une centaine de mètres environ. Pour le retour, marchez jusqu’à l’arrêt Plaza de la Republica, pour prendre à nouveau un B direction Plaza Barrios. À Plaza Barios, changez pour un bus A direction de Centra Sur et descendez à Santa Cecilia, pour rejoindre le point de départ des chicken bus pour Antigua. Il est aussi possible de descendre à El Trebol, mais cela vous demandera de traverser trois ou quatre bretelles d’accès autoroutières. Pas forcément recommandé donc… Le chemin depuis Santa Cecilia est beaucoup plus agréable.

    busguate

    Comptez 1Q (prévoyez d’avoir des pièces sur vous !) pour l’aller et la même chose pour le retour. Environ 30/40 minutes à chaque fois.

    NOTE : tous les chicken bus provenant de l’ouest vous déposeront au même endroit que les bus d’Antigua. Si vous arrivez du sud, le bus vous déposera à Centra Sur, qui est aussi sur la ligne A.

     

    Bonne chance !

    2 commentaires

    1. Commentaire de Lavande

      A mon avis tu n’as payé ni une amande ni une noisette mais probablement une amende.
      Hé oui toujours mon mauvais esprit. Que veux-tu, à mon âge on ne se refait pas.
      D’autant que pour ton voyage précédent j’ai finalement réussi à te faire manger des pâtes et non des pattes. Je ne désespère donc pas de te faire payer des amendes (pas trop quand même).

    2. Commentaire de Sébastien Chion

      Je me demande quand même un peu comment je dois le prendre, mais bon ;) Moi j’aime bien qu’on me donne des amandes ! Et j’essaierai de ne pas payer d’amende le 4 juin prochain. Après, de là à ce que je prépare des pattes sauce aux amendes, y’a qu’un pas !

    Laisser un commentaire