Rue du Pourquoi Pas



Parce qu’il y a toujours une route qui, quelque part, m’attend.
Carnets de route, photos de voyages, et pensées vagabondes.

Écrit par : Sébastien ChionJune 7th, 2014
  • Juste avant : Copenhague, parcs et châteaux

    On l’avait remarqué très rapidement : Copenhague n’est pas loin du tout de la Suède. Entre les deux, juste un “petit” bras d’eau. L’øresund. Pendant très longtemps, il n’y avait rien entre les deux. Les suédois et les danois pouvaient peut être se parler (ce qui était capable d’hurler très fort, et qui avait une ouïe exceptionnel), et sans doute qu’avec une longue vue, ils pouvaient se faire des signes. Mais pour passer de l’un à l’autre, pas d’autre choix que le bateau (parce que n’oublions pas que l’on est dans le nord, alors nager, franchement…). Mais il y a une dizaine d’années, un pont-tunnel a été construit entre le Danemark et la Suède. Reliant la deuxième au reste de l’Europe, grâce à une autoroute (au coût exorbitant) et un train (au coût beaucoup plus raisonnable).

    De l’autre côté de l’Oresund, la ville de Malmø s’est soudainement transformé en banlieue confortable et agréable de Copenhague, les trains express reliant les deux centre-ville en moins d’une demi heure, avec plusieurs trains par heure. Nous avions donc décidé de faire le saut. De monter dans un train, et d’aller voir ce qui se passait de l’autre côté. Si Solenn connaissait déjà la Suède, c’était mes premiers pas là bas pour moi (mes premiers pas au Danemark aussi, soit dit en passant).

    On y est allé le dernier jour, dans  un esprit parfaitement logique : le train Copenhague – Malmø passe par l’aéroport. Nous avions donc une liaison directe au retour. C’était parfait.

    De Malmø, nous ne connaissions rien. Nous ne savions rien. Sauf qu’on y trouvait la Torso Tower. Et que l’on voulait absolument voir la tour Torso. Et forcément, on la repère de loin. Alors on l’a vu, sous tout les angles, depuis tout les coins de la ville. Et elle m’a beaucoup plus la tour Torso.

    Quand à Malmø, j’y ai trouvé une ville agréable. Assez tranquille, où l’on a plaisir à venir passer une petite journée, à se promener au hasard, avant de reprendre l’avion. On sent un peu partout l’incidence qu’a eu l’ouverture du pont pour la ville. De très nombreux bâtiments récents sont apparus un peu partout, offrant parfois un contraste saisissant avec des friches industrielles dont la reconversion n’est pas encore terminée.

    Sans oublier de reprendre encore un peu de saumon, quand même.

    En réalité, nous avons découvert que le train n’était pas l’idéal pour vraiment profiter du pont.Parce que le train circule sur le tablier inférieur. Et au final, on ne voit pas grand chose. Alors pour le retour, nous avons finalement opté pour le bus. Nous avions pu admirer l’Oresund bridge dans la journée, nous en avons profiter au maximum, jusqu’au bout.

    Laisser un commentaire

    -->
    Parce qu’il y a toujours une route, un chemin ou une sente qui, quelque part, m’attend, Rue du Pourquoi Pas ? rassemble carnets de route,
    photos de voyages, conseils et pensées vagabondes d’un photographe, musicien, écrivain, conteur et parfois graphiste. [En savoir plus]