Rue du Pourquoi Pas



Parce qu’il y a toujours une route qui, quelque part, m’attend.
Carnets de route, photos de voyages, et pensées vagabondes.

Écrit par : Sébastien ChionMarch 17th, 2015
  • Au pied de la colline d’El Carmel où se trouve le Parc Güell, à quelques coins de rue de la Sagrada Familia, se trouve la Vila de Gràcia. Délimitée par Diagonal au sud, la via Augusta et l’avenue del Princep d’Asturies à l’est, le passeig de Sant Joan à l’ouest et la Travessera de Dalt au nord, la Vila de Gràcia est une ancienne petite ville, qui s’est faite lentement absorbée par Barcelone, sa géante voisine.

    J’ai fait mes premiers pas dans Gràcia sans savoir où j’étais. Gemma, mon hôte pour mes trois premières nuits à Barcelone, m’avait amené faire un petit tour sur place, et ce petit aperçu m’avait plus. j’avais noté le nom, dans l’idée de revenir. Ana, qui m’a hébergé pour mes deux dernières nuits, habitaient directement dans Gràcia, ce qui a simplifié mon exploration. Les deux m’ont affirmé que Gràcia avait gardé son âme de petite ville. Avec ses rues agréables, sa vie de quartier, ses petits bars et ses petits restaurants. Bien difficile, évidemment, de ne pas faire le parallèle avec la Croix-Rousse, à Lyon. Il ne m’a pas fallu longtemps pour affirmer que si je devais vivre un jour à Barcelone (et bien oui, après tout, on ne sait jamais ?), ce serait assurément dans ce quartier. Parce que je me sentais bien au milieu de toutes ces petites rues étroites et anciennes. J’aimais l’ambiance. J’aimais l’atmosphère. Plutôt familiale le matin, plutôt tranquille l’après-midi, plutôt festive le soir.

    J’ai pu découvrir le marché couvert de la ville. L’abaceria Central. J’ai pu essayer un restaurant bien sympa, avec Gemma, où j’ai pu goûter à ma première bière Catalane (une IPA – on ne se refait pas). Difficile de goûter des bières à Barcelone. Difficile de trouver des produits locaux. Mais j’ai eu ma chance à deux reprises. D’abord en découvrant une brasserie : la Cervesera Artesana, où j’ai pu faire une dégustation (la dégustation au demi, c’est quand même assez intense !) et ensuite une petite boutique très sympa, sur la plaza del Sol : La Bodega del Sol. Avec sa vendeuse adorable, qui ne parlait pas un mot de français, et moi qui ne parlait pas catalan et baragouinais en espagnol. Nous nous sommes compris. Et j’ai pu ramener quelques souvenirs !

    Je n’ai pas eu assez de temps pour explorer Gràcia. C’est le genre de quartier où l’on a envie d’emprunter toutes les rues. De s’asseoir un moment sur chacune des places. Prendre le temps de regarder les boutiques et les magasins. S’arrêter, pour admirer un tag particulièrement beau. Les gens l’aiment, leur quartier, et ça se sent. Ça donne envie de l’aimer aussi. Ça donne envie d’en découvrir les moindres secrets. C’est un quartier contemplatif, qui se découvre dans le temps et dans l’observation. Un quartier où j’espère avoir l’occasion de retourner un jour !

    Un commentaire

    1. […] à Barcelone Écrit par : Sébastien ChionMarch 18th, 2015 Barcelona y Gràcia […]

    Laisser un commentaire

    -->
    Parce qu’il y a toujours une route, un chemin ou une sente qui, quelque part, m’attend, Rue du Pourquoi Pas ? rassemble carnets de route,
    photos de voyages, conseils et pensées vagabondes d’un photographe, musicien, écrivain, conteur et parfois graphiste. [En savoir plus]