Rue du Pourquoi Pas



Parce qu’il y a toujours une route qui, quelque part, m’attend.
Carnets de route, photos de voyages, et pensées vagabondes.

Écrit par : Sébastien ChionAugust 11th, 2017

[Toutes les étapes de la construction par ici]

ASPECT LÉGAL

Est-ce que tu as le droit de rouler ?

C’est de loin la question que l’on me pose le plus souvent. La réponse courte est : “oui”. Et heureusement pour moi. J’ai quand même pris le temps de me renseigner, pour être sûr que j’aurai le droit de rouler, avant d’attaquer mon projet.
La législation française oblige un véhicule à repasser à la DREAL (“aux mines”) après « toute modification importante ». Et on pourrait penser que poser une maison sur le châssis d’un camion est une modification importante.
Mon véhicule a une carte grise de camion plateau. Donc de transport de marchandises. Et en fait, au final, c’est exactement ce que je suis. La maison a été conçue pour être démontable. Elle est fixée de façon non permanente au châssis et celui-ci n’a reçu aucune modification structurelle.
Par conséquent, d’un point de vue législatif, je suis juste un camion qui transporte une cargaison. Comme me l’a dit le gendarme qui a fait mon premier contrôle « oui, mais vous n’allez jamais la déposer votre cargaison » « vous savez, je n’en ai aucune idée ; mais l’important, aux yeux de la loi, ce n’est pas si je vais le faire, mais si je peux le faire ». Et j’ai repris la route.

Mais tu ne veux pas passer aux Mines ?

Une information circule depuis un moment sur internet. Qu’il est impossible d’obtenir une homologation VASP-Caravane (comprendre une carte grise camping car) pour un véhicule avec une structure bois. Cette information semble remonter à une seule et unique même personne. J’ai pris sur moi d’appeler la DREAL, de parler de mon projet, et a priori, la structure bois n’empêche pas du tout l’homologation. Ça tombe bien, parce que j’ai l’intention d’essayer de faire homologuer mon véhicule à un moment. Il y a tout un cahier de norme à respecter (le guide AFNOR est la bible des aménageurs de véhicule) qui va du type de câble à utiliser pour l’électricité à la surface totale d’aération en passant par la hauteur disponible au dessus des couchettes. Bref, un joyeux bordel. J’espère faire homologuer mon véhicule par la DREAL à un moment (même si, comme je disais juste avant, j’ai déjà le droit de rouler) parce que c’est quand même mieux. Plus simple aux contrôles de gendarmerie, plus simple au niveau des assurances. Les trois principales modifications qu’il me reste à faire au niveau du véhicule sont :
– installation d’un chauffe eau instantanée « à ventouse » (c’est très cher)
– avoir mon installation gaz en tuyau cuivre dur (et non pas en tuyau souple)
– changer tout mes vitrages pour du vitrage securit (ou, option alternative beaucoup plus économique : installer des volets pour quand le véhicule roule).

Tu as besoin de quel permis pour conduire un véhicule pareil ?

Un permis B, tout simplement. Le Pourquoi Pas ? n’est pas un poids lourd. Il se conduit donc avec un permis normal !

Côté hauteur, tu passes partout ?

En France, la législation impose de dégager un espace de 4m au dessus des routes (élagage, fils électriques, ponts…). Tout obstacle inférieur à cette hauteur doit obligatoirement être signalé. Le Pourquoi Pas ? faisant 3m58 de haut, je peux circuler relativement sereinement partout. Il est rare que cette hauteur soit bloquante. Ce que je n’avais pas du tout anticipé, c’est que beaucoup de stations services ont des hauteurs limites ! Par chance pour moi -car je n,ai pas du tout calculé ça- cette hauteur limite est souvent entre 3m60 et 3m80.

Tu as le droit de rouler en dehors de la France ?

Je ne me suis pas encore renseigné sur la question. La France restant un des pays les plus contraignants au niveau de ce genre de législation, je pense que oui. En profitant de la même zone de flou (chargement) qu’en France. Dans un premier temps, je privilégierai quand même les pays dont je parle bien la langue !

ASPECT TECHNIQUE

Quels sont les mensurations du Pourquoi Pas ?

J’ai une largeur totale légèrement inférieur à 2m40 (pour ne pas être hors gabarit, un véhicule doit faire moins de 2m55, j’ai donc de la marge). En hauteur, le point haut se trouve à 3m58 du sol (j’ai remesuré avant de faire le plein sur une station service avec une hauteur max de 3m60, et c’est passé tout juste). Côté longueur, la maison en elle même fait 4m30. En dimension intérieur, j’ai un peu plus de 8m2 (4m x 2m10) et 2m40 environ au point haut.

Combien ça pèse tout ça ?

Lors de sa dernière pesée, la maison équipée (frigo, batterie, mes affaires, etc…) faisait 1,9 tonne. Je la repèserai pour valider l’information.

Tu as utilisé quels matériaux ?

Ma structure est en sapin. Le bardage extérieur est en pin des landes de récupération (sur les côtés) et en douglas déclassé (avant et arrière). Presque tout l’intérieur est en frisette (pin des landes). Tout comme le plancher. J’ai une fenêtre et une porte fenêtre (de récup) en bois exotique (je n’aime pas utiliser du bois exotique, mais l’ancien propriétaire les aurait jeter à la décharge si je ne les avais pas récupérer, ce qui aurait été encore plus aberrant). Deux fenêtres de récup (le bon coin) en chêne, et une fenêtre neuve (le roy merlin) en chêne également. Bac d’évier et bac de douche en plastique (pour des questions de poids). Enfin, pour des questions d’étanchéité, j’ai fait toute ma partie salle de bain en lambris pvc (fabriqué en France et -en théorie- recyclable). Ma toiture est en tôle type bac acier.

Et côté isolation ?

J’ai utilisé de la fibre de bois souple à haute densité (50 kg/m3). 8 cm d’épaisseur sur les murs et le plafond. Au niveau du sol, j’ai de la fibre de chanvre souple (non putrescible) sur 4 cm.

Qu’est-ce que tu as comme installation électrique ?

J’ai deux panneaux solaires de 260 W chacun, soit une production de 520W en 24V. À côté de ça, j’ai deux batteries à décharge lente de 100 A/h chacune montée en parallèle. Donc 100 A/h de batterie en 24V. Ma pompe à eau (24V également) est directement branchée sur les batteries (avec disjoncteur séparé). Pour le reste, j’ai un onduleur hybride qui permet de charger les batteries, gérer les panneaux solaires, accepter d’être directement relié au 220V, et convertir le tout en 220V justement. Toute mon installation interne est faite au 220V (en câble souple pour répondre aux normes d’homologation).
Normalement, mes panneaux solaires me permettent de produire bien assez pour faire tourner un frigo 9 mois sur 12, plus quelques petits appareils secondaires (ordinateurs, recharge de téléphone, etc…). Je verrai à l’usage à quel point je suis autosuffisant à l’année…

Et pour l’eau ?

De cuve de 92L chacune pour l’eau propre. Une cuve de 92L pour les eaux grises. Eau grise, ça veut dire que c’est juste l’eau de la douche et de l’évier. J’ai installé des toilettes sèches, donc ça simplifie considérablement la gestion des eaux usées ! Une pompe 24V fait circuler l’eau quand j’en ai besoin, et un chauffe eau instantanée à gaz chauffe mon eau quand j’en ai besoin.

Et ton véhicule porteur, c’est quoi ?

Un vieux Ford de 1977. A406 de son petit nom. Il rentre dans la catégorie des moteurs immortels, capable de tracter beaucoup plus que nécessaire. Et en plus, il a franchement la classe !

ASPECT AMÉNAGEMENT

C’est vraiment une maison ?

Le qualificatif de « studio » serait peut être plus adapté. Mais j’ai l’eau courante (182l de réserve), l’eau chaude, un évier, une douche, des toilettes (sèches), une gazière, un frigo (avec mini congélateur) des espaces de rangements, et un canapé qui se transforme en lit standard (140×190). Donc oui, j’ai tout ce qui faut.

Et c’est confortable ?

Nous avons tous des besoins et des attentes différentes. Mais moi, ce petit espace me plait énormément. Comme il y a des fenêtres sur chaque mur, que le toit est haut (et en pente) et en bois, on n’a jamais l’impression d’être enfermé. L’intérieur n’est pas oppressant. Au contraire, c’est chaleureux et apaisant.

Tu vis à combien dedans ?

L’idée de base était de vivre seul à l’intérieur. Mais de pouvoir voyager avec une ou deux personnes (j’ai trois places assises en cabine). J’y ai vécu à deux pendant quelques temps (voir même à deux avec deux chiens !) et on se marchait pas dessus. Je sais que je pourrai vivre seul dedans sans problème. Pour y vivre à deux, il faudrait qu’il y ai un joli terrain juste à côté, et la possibilité de sortir assez facilement.

ASPECT ROUTIER

C’est pas trop difficile à conduire ?

J’ai mis un moment à m’habituer. Faut dire que le camion lui même est d’une conduite un peu particulière, qui demande un petit moment pour se faire. Je n’ai pas été heureux les 20 premiers kilomètres (le fait que je n’avais pas de rallonge de rétroviseurs au début et que je ne voyais donc pas sur les côtés n’a certainement pas aidé !). Au bout d’une centaine de kilomètres, j’ai fini par m’habituer, et maintenant ça se passe bien. Je privilégie quand même très nettement les grandes routes un peu large et bien entretenue !

Tu roules à combien avec ce monstre ?

J’ai fait une pointe de vitesse à 82 km/h un jour. J’ai vite ralenti, parce que je n’étais pas à l’aise. Par contre, sur une route propre et large, il est très agréable à conduire entre 70 et 75 km/h. Sur petite route, un peu sinueuse ou pas assez large, je tombe très vite à 40 ou 50 km/h.
Côté moyenne, jusqu’à présent je pense faire du 50 km/h de moyenne environ. Les ronds points, les feux rouges et les carrefours me font tous perdre une éternité, vu qu’il y a un net travail d’anticipation dès qu’il faut ralentir. Oui, le Pourquoi Pas ? se conduit principalement au frein moteur !

Et côté consommation d’essence ?

Oui, alors, bon… haem…
Non, en fait, au final, c’est pas si pire, si on considère que sans la charge, j’avais estimé la consommation du plateau à vide entre 14 et 16 litres aux cent. Mon estimation actuelle, avec la charge et beaucoup moins d’aérodynamique, se situe entre 16 et 18 litres aux cent. J’y verrai plus clair avec le temps.

Ça tangue pas trop ?

En réalité, il tangue très peu. J’étais très inquiet de me retrouver à conduire un paquebot, mais l’ensemble est quand même plutôt stable. Et tant que je reste à une vitesse raisonnable (donc dans les 70/75 km/h auxquels je faisais référence), la conduite est agréable.

ASPECT CONSTRUCTION/FINANCIER

Ça t’a coûté combien tout ça ?

J’ai payé le camion 2300 euros. J’ai rajouté pour près de 6500 euros de matériel (incluant 1500 euros de panneaux solaires, de batterie et de convertisseur). Ça inclue aussi tout l’équipement. Frigo, éviter, gazière, douche etc…
Il faut savoir qu’il y a énormément de matériaux de récup en arrière. Pour des raisons aussi bien économique que écologique. Le bardage des côtés, la porte fenêtre, une des fenêtre, une partie du bois de structure et pas mal d’autres choses.

Combien de temps ça t’a pris ?

Question pas évidente. La construction en tant que telle s’est étalée sur une période de 70 jours. Oui, c’est très court. J’estime y avoir consacré entre 500 et 600 heures de travail sur cette période de temps. À cela s’ajoute plus d’une centaine d’heures de travail en amont, pour l’élaboration des plans, les recherches pour l’aspect légal, de la recherche de matériel d’occasion sur le bon coin, de la récupération de matériel d’occasion, des calculs de poids, etc…

Il est à vendre ?

Si quelqu’un me fait une offre raisonnable, qui prend en compte la réponse aux deux questions précédentes, je serai près à l’étudier. Contactez moi, et on en discutera !

Tu m’en fais un ?

Avec plaisir ! Contactez-moi pour discuter de votre projet, et on verra ce que l’on peut faire ensemble !

J’ai exactement le même projet. Tu viens m’aider ?

Pourquoi pas ! Je suis présentement en recherche de travail, j’ai beaucoup de temps libre, et il se trouve que ma maison m’offre une certaine mobilité. Je commence à avoir une certaine expérience dans le domaine, je manie plutôt bien la perceuse, la visseuse, la scie et le marteau… ça peut se discuter !

 

Si jamais vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires ! Je rallongerai la liste au fur et à mesure !

2 commentaires

  1. Commentaire de Kaly

    Ce n’est pas vraiment une question, plutôt un point de vue : je pense qu’il faut considérer le “Pourquoi pas ?” plus comme une maison que comme un véhicule. Cette maison se déplace facilement, mais pour moi ça n’a rien à voir avec, par exemple, un camping car : en poussant les choses jusqu’à la caricature, quel intérêt y aurait-il à rouler des heures, faire une halte et repartir le lendemain ? Sauf projet particulier bien sûr.
    Je veux dire que l’idée, c’est la maison. Confortable. Assez grande pour y vivre à l’aise, et très pratique à déplacer. Mais dont la vocation première n’est pas d’accumuler les kilomètres.
    Au fait, tu n’as pas pris tes rollers, si ? Ce serait un bon complément, quand le “Pourquoi pas ?” est stationné…

  2. Commentaire de Lavande

    Par quel système serait-il possible de décharger la maison de la plate-forme du camion?
    J’ai entendu parler quelque part d’un système de 4 vérins qui soulèvent la maison pendant que le camion s’en extrait, puis ils la reposent sur le sol, sur un socle.

Laisser un commentaire