Rue du Pourquoi Pas



Parce qu’il y a toujours une route qui, quelque part, m’attend.
Carnets de route, photos de voyages, et pensées vagabondes.

Écrit par : Sébastien ChionSeptember 17th, 2012
  • Le samedi 17 septembre avait lieu les deuxième médiévale de Levie, petit village corse perdu quelque part dans l’île. Se rendre là bas avait un côté expédition des plus sympas, mais fallait vraiment la visite.

    Deux semaines plus tôt, j’étais allé à Crémieu -ville médiévale du Nord Isère- où se tenait une autre fin de semaine de médiévales. Dans une ambiance complètement différente. Si Crémieu est une fête extrêmement commerciale, composée principalement de stands où vous pouvez acheter vêtements, armes, et quantité de gadgets fabriqués en Chine, à Levie, j’ai découvert un événement beaucoup plus familial. Pas vraiment de stands dans la rue. Juste quelques animations. Une journée simple, sans prétention, marquée par la bonne humeur des habitants comme celle des visiteurs. La soirée a vu la foule se densifier, mais sans jamais devenir insupportable. Bref, une belle après midi, et une belle soirée comme je les aime.

    Le pyromane que je suis a surtout découvert avec grand plaisir la Compagnie FAI, qui ont offert une magnifique performance déabulatoire dans les rues de la ville. Comme chaque fois quand du feu est en jeu, j’ai oublié tout le reste, les suivants tout le long de leur procession. Et comme ils ont la bonne idée de ne pas être trop loin de Lyon, j’espère avoir l’occasion de les recroiser histoire d’user mon déclencheur un peu plus !

    Laisser un commentaire

    -->
    Parce qu’il y a toujours une route, un chemin ou une sente qui, quelque part, m’attend, Rue du Pourquoi Pas ? rassemble carnets de route,
    photos de voyages, conseils et pensées vagabondes d’un photographe, musicien, écrivain, conteur et parfois graphiste. [En savoir plus]