Rue du Pourquoi Pas



Parce qu’il y a toujours une route qui, quelque part, m’attend.
Carnets de route, photos de voyages, et pensées vagabondes.

Écrit par : Sébastien ChionFebruary 7th, 2017
  • Il y a deux questions que l’on n’entend jamais au Rêve de l’Aborigène. « Tu as quel âge ? » et « tu fais quoi dans la vie ? ». Ces questions si classiques d’habitude semblent complètement déplacées à l’ombre des cèdres d’Airvault. Les Rêveurs se définissent autrement. C’est aussi simple que cela. « Tu es d’où ? » est presque aussi rare. Logique, après tout, quand on voit le pourcentage de nomades participant à l’événement…

    Au cours du dernier Rêve, j’ai fait beaucoup de très belles rencontres, et depuis septembre, je m’amuse à visiter un peu tout le monde un peu partout. Je découvre « la vie hors du rêve » de ces gens que j’ai côtoyés pendant près de deux semaines… Romans sur Isère, Rennes, Chateaudun, Lille, Varades sont ainsi (ré)apparus sur ma carte en attendant d’en ajouter d’autres.

    Et alors que je suis en route vers l’Espagne (toujours avec ma géographie aléatoire) c’est à Antibes que je suis allé rendre visite à Fanny. Me retrouvant dans une coloc de céramistes sympathiques. Ils sont en effet cinq céramistes à vivre dans une ambiance joyeuse et festive. Dans laquelle je me suis immergé quelques jours, ne m’attendant pas du tout à trouver ce genre d’ambiance dans une ville comme Antibes !

    Ceci étant, j’en ai aussi profité pour visiter la ville qui est quand même assez jolie. Après tout, voir à la fois la mer, une vieille tour et tout ça sur fond de montagnes enneigées…

    IMG_5640

    Allez… j’ai hésité un peu mais après réflexion, je me permets de l’affirmer : Antibes est plus belle que Andorre ! (même s’il est vrai que tout le charme est concentré sur le bord de l’eau et dans la vieille ville)

    J’ai décidé de changer un peu mes projets. Plutôt que de m’aménager une maison sur un camion, je vais plutôt acheter ce bateau. Il me plait, et il a l’air confortable !

    IMG_5696

    J’en ai aussi profité pour renouer avec une activité que je n’avais pas pratiquée depuis bien longtemps… faire de la récup. Parce que la coloc ne paie presque rien en nourriture. La plupart est fournie généreusement par les poubelles des magasins. Et comme chaque fois que je fais de la récup, je ne peux pas m’empêcher d’être impressionné par ce qu’il est possible d’avoir…

    IMG_5719

    Saumon, pain, lait de chèvres, biscuits, galette, bière sans alcool… et tout cela en bio, bien évidemment. Quitte à manger gratuitement, autant bien manger, non ?

    Après ce petit intermède antibois (et non pas antibais comme beaucoup sont portés à croire !) je continue direction l’Italie, pour aller en Espagne.

    Je l’ai déjà dit, je crois, que j’étais pas doué en géographie…

    Laisser un commentaire

    -->
    Parce qu’il y a toujours une route, un chemin ou une sente qui, quelque part, m’attend, Rue du Pourquoi Pas ? rassemble carnets de route,
    photos de voyages, conseils et pensées vagabondes d’un photographe, musicien, écrivain, conteur et parfois graphiste. [En savoir plus]