Rue du Pourquoi Pas



Parce qu’il y a toujours une route qui, quelque part, m’attend.
Carnets de route, photos de voyages, et pensées vagabondes.

Écrit par : Sébastien ChionSeptember 20th, 2014
  • Aujourd’hui, le programme est simple : flush, frop, fchit, bloup, frouf, pchhhh, chhhhlll, flllll, vllll, llll, broc, prouf, poumf, bloumf. Et ce soir, j’ai plus de 800 photos à trier. Je sais que je vais presque toutes les garder…

    Old Faithful 

    Pour le lever du soleil :

    La première éruption du matin :

    Une éruption dans l’après midi

    Je crois que j’aime bien le côté rassembleur de Old Faithful. Tout le monde vient lui rendre visite. Il est un peu le passage obligé. Il donne l’impression d’être celui que l’on doit saluer en arrivant. La ville est construite par rapport à lui. Autour de lui. Le centre d’information lui fait face, et sur deux côtés (suffisamment loin) il y a une auberge (type « hôtel de la grande époque des chemins de fer ») et un restaurant (du même style). Mais au milieu de tout ça, il a sa place bien à lui, et il respire. Bref… ce point de rendez-vous centrale, cette figure emblématique à qui l’on rend visite… tout cela me fait beaucoup penser à Man (comme dans Burning Man). Je sais que je traumatiserais sûrement des Burners s’ils m’entendaient faire des affirmations pareilles, et pourtant, j’assume !

     

    Upper Geyser Basin

    Castle Geyser 

    Grand Geyser

    Grotto Geyser

    Giant Geyser

    Daysie Geyser

    Tout ça dans les environs de Old Faithfull, et en l’espace de 5 heures. Je comprends mieux pourquoi on dit que c’est la région au monde avec le plus grand nombre de geysers actifs ! Je suis loin d’en avoir eu assez. Alors je monte dans la voiture, et je prends la route.

     

    Black Sand Basin

     

    Surtout connu pour ses « pools » :

    Mais il y a aussi

    Cliff Geyser 

    Et on continue.

     

    Biscuit Basin

    D’autres jolies « pools » :

    Jewel Geyser

    Ensuite ça change légèrement, vu qu’il n’y a pas de geyser.

    Midway Geyser Basin 

    Excelsior 

    La plus grande source chaude de Yellowstone. Renvoie dans la rivière environ 4,000 galons d’eau chaude par minute, soit entre 15,000 et 16,000 litres…

    Grand Prismatic Spring

     

    Un autre des emblèmes de Yellowstone, avec ses couleurs chatoyantes de toute beauté. Malheureusement, le bassin est très souvent recouvert de fumée (surprenant, non ?) donc il est très difficile d’en saisir vraiment la beauté. Par contre, on peut saisir sans aucun problème le côté magnifique de toutes les petites terrasses qui l’entoure.

     

    Firehole Lake Road

    Great Fountain  

     

    Que j’ai pu voir au repos dans un premier temps…

    White Dome Geyser

    Et j’ai aussi eu la chance de rater deux fois l’irruption de White Dome. À chaque fois, j’étais un peu trop loin.

    Firehole Lake

    Comme son nom le laisse si bien deviner, quand on suit la Firehole Lake Road, on finit par arriver au lac de Firehole.

    Et soudain, ma journée était terminée. Après une longue réflexion, j’ai décidé de prendre cette journée un peu plus tranquille, en profiter pour me baigner un peu, et ne pas rentrer trop tard. Comme ça je pourrais aller voir si internet va bien, je pourrais écrire, je pourrais prendre ça tranquille donc…

    Le plan s’est déroulé comme prévu. Pour la première partie. Je suis retourné à ma rivière de la veille, je me suis mis en maillot de bain, et je suis allé nager un peu. La mise à l’eau a été plus difficile que prévu. Peut être que l’eau n’était pas aussi chaude que ça après tout… mais je suis resté un long moment à barboter, à me battre contre le courant, et à bien me vider de mon énergie.

    Et puis je me suis aussi permis une autre petite pose, à Lower Geyser Basin sur le chemin du retour. J’avais envie de revoir Clepsidre Geyser, mon « premier » Geyser qui ressemblait à ce que j’attendais, et pour qui j’avais joué un peu de musique la veille.

    J’avais les prévisions pour Great Fountain. Il devait entrer en irruption entre 17h40 et 21h40. Oui, certains sont plus difficiles à prévoir que d’autre. C’est en voyant un grand panache de fumée un peu en retrait de la route que je me suis dit que j’avais raté le début. J’ai donc accéléré un peu pour arriver à temps. J’ai cru que je l’avais raté, puisqu’il s’est arrêté au moment où je garais la voiture. Mais il a eu la gentillesse de repartir. Certains durent vraiment longtemps, et c’est parfait. Ça permet de faire plusieurs fois le tour, et de prendre quelques dizaines de milliers de photos. Et c’est aussi le moment où White Dome a décidé de s’exprimer à nouveau. Et à nouveau, j’ai pu le voir… de loin.

    Lower Geyser Basin 

    Clepsidre Geyser

    J’ai profité de l’éruption de Great Fountain pour entendre une autre information utile : Fountain -un autre Geyser- devrait normalement s’éclater entre 19h et 20h. Fountain, c’est un voisin de Clepsidre. Mon Geyser à moi que j’aime bien. Alors je me suis dit que c’était parfait. J’allais pouvoir me refaire un couché de soleil sur Clepsidre (pas très original, certes…) et découvrir un autre Geyser inconnu pour moi…

    Clepsidre, donc, toujours aussi beau.

    Jet Geyser

    Celui-ci n’était pas vraiment prévu au programme, mais il parait qu’il a des éruptions aux 10 minutes. N’empêche, je l’avais pas repéré la veille. Petit, mais sympathique.

    Fountain Geyser

    Nous étions quelques uns à l’attendre. Notamment un chasseur de Geysers. Oui, ils sont assez nombreux à faire ça, semble-t-il. Des fous passionnés, qui passent leur temps à courir après les éruptions. Lui vient de l’Utah. Il vient deux fois par an, pour deux semaines. Pour « évacuer la pression » comme il le dit lui même. Il joue à prédire certains Geysers, il les attend, il les admire. Il a plein d’anecdotes magnifiques à raconter. Ils sont nombreux à faire ça, et à noter toutes les informations (heure de début, heure de fin) qu’ils transmettent plus tard aux Rangers qui eux n’arrivent pas à être partout à la fois. Il faut croire que ce sont des habitués, parce que leurs prédictions sont vraiment très bonnes. Et ils savent quand dire « c’est le moment » juste une minute avant que le spectacle commence…

    Quoi qu’il en soit, j’ai trouvé Fountain absolument magnifique. Le spectacle n’en était que plus beau avec Clepsidre qui continuait son éruption permanente juste à côté. Quand en arrière de moi Jet est parti à son tour, quand j’ai réalisé que j’étais entouré de Geysers envoyant de l’eau vers le ciel à plus savoir quoi en faire, j’ai éclaté de rire. Le spectacle était tout simplement unique, magique. Inimaginable. J’ai tourné plusieurs fois sur moi même, pour en voir le plus possible, absolument fasciné par cette expérience hors du commun. Et puis Jet s’est arrêté. Pour être remplacé par un autre, juste à côté. Et moi de partir à rire de plus belle. Et moi d’être heureux d’être ici…

    Je m’étais fait la réflexion plusieurs fois dans la journée, et je me la suis faite à nouveau ce soir. Si j’avais le Pourquoi Pas ?, si je n’avais aucune contrainte de temps, je serais facilement resté trois ou quatre jours de plus. Il y a encore des Geysers que j’ai envie de voir. Il y a encore des randos que j’aimerais faire… mais je vais bientôt devoir rendre la voiture, et je ne pense pas prolonger la location plus longtemps… enfin… ça dépendra de Grand Teton National Park tout ça…

    Ce qui est sûr, c’est que ma dernière soirée à Yellowstone a été mémorable. Ma journée commencée à 7h du matin c’est terminé à 21h. Une journée de repos plus longue que mes journées d’hyper actif, donc… mais c’est promis à moi même : un jour, je me reposerais ! Mais pour le moment, je profite au maximum !

    Laisser un commentaire

    -->
    Parce qu’il y a toujours une route, un chemin ou une sente qui, quelque part, m’attend, Rue du Pourquoi Pas ? rassemble carnets de route,
    photos de voyages, conseils et pensées vagabondes d’un photographe, musicien, écrivain, conteur et parfois graphiste. [En savoir plus]