Rue du Pourquoi Pas



Parce qu’il y a toujours une route qui, quelque part, m’attend.
Carnets de route, photos de voyages, et pensées vagabondes.

Écrit par : Sébastien ChionOctober 18th, 2017

[Toutes les étapes de la construction par ici]

Et voilà, après un moment passé sur la route, et à vivre à bord du Pourquoi Pas ?, je me suis à nouveau posé une dizaine de jours pour faire quelques ajustements/améliorations sur ma maison. Après les 550/650 heures de la phase 1, la phase 2 a été beaucoup plus raisonnable. Une cinquantaine d’heures m’ont permis de terminer ce que je n’avais pas encore fait à l’intérieur, de modifier ce qui ne convenait pas tout à fait, et d’ajouter des idées attrapées sur la route. Parce que j’ai quand même passé un moment à rouler avec, et j’en ai profité pour faire des observations.

La première observation, c’était que -comme prévu- le Pourquoi Pas ? attirait le regard. Mais je dois bien le reconnaître, je ne m’attendais pas à ce que ce soit à ce point là. Dès que je m’arrête quelque part, les gens tournent autour, regardent, commentent… très vite, j’ai écrit des petits mots griffonnés à la main et scotché sur la porte d’entrée pour répondre aux questions fréquentes. Une solution qui ne convenait pas au graphiste que je suis aussi. J’ai donc fait deux jolies affichettes A3 plastifiées pour les curieux.

affiche_a3

affiche_a32

J’ai aussi été impressionné par le nombre de gens faisant des photos. Ce qui me dérange pas ; je m’y attendais. Mais puisque l’idée est aussi d’utiliser le Pourquoi Pas ? pour faire connaître mes projets (notamment mes livres !) autant que les photos que prennent les gens aident à me faire connaître. Et puis j’ai aussi été très touché, par un mot griffonné sur une serviette de table par Daniele, puis roulé dans un sac en plastique pour protéger de la pluie, et accrocher à la poignée de la porte, pour être sûr que je le trouve. Pourquoi ne pas permettre aux gens de me laisser des messages en effet ? Une maison est-elle vraiment une maison sans boîte aux lettres ? Et quitte à installer une boîte aux lettres, quitte à vouloir faire connaître mes livres et mon projet, pourquoi pas laisser mes livres en vente libre dans une boîte extérieure à l’arrière du camion ? Et pourquoi pas, tiens, une carte postale en prix libre que les gens pourraient acheter et s’envoyer ?

cartes

Dernière constatation : mes panneaux solaires produisent de l’énergie. Suffisamment pour mes besoins. Peut-être même un peu trop. Pourquoi ne pas partager cette énergie gratuite ? Pourquoi ne pas installer deux prises USB à l’arrière du camion, pour que les gens puissent recharger leur téléphone en lisant tranquillement le début d’un livre ?

Et puis donc, surtout, j’ai ajusté mes intérieurs… et je les ai finalement pris en photos, car pour le moment, l’intérieur du Pourquoi Pas ? n’avait pas vraiment été partagé ! Alors que bon, il la beauté intérieur, ça compte aussi, non ?

Laisser un commentaire