Je commence à être pas mal fixé pour ce que je vais préparer ce soir. Trois plats, assez simples, rapides, bons, et plutôt économiques. Ça me paraît nécessaire dans le contexte. La vie à Chicago coûte cher quand on aime se faire plaisir ! Dawn, de son côté, se retrouve avec 5 plats différents. Nous ferons donc un repas huit services. Beau programme en perspective !

Dawn sait très bien s’entourer. Ses amis étudient ou travaillent tous dans le domaine de l’art ou du design. Du coup, à table, on parle livre, mise en page, sites internet, typographie. Les discussions sont vraiment sympas. Ça fait bien longtemps, maintenant, que je ne suis plus du tout perdu en anglais, et je peux participer à part entière à la conversation. Comme à chaque fois que j’en prends conscience, je ne peux pas m’empêcher de ressentir une certaine fierté. Parler deux langues, c’est un peu comme avoir deux passeports. Ça donne l’impression d’être vraiment ouvert sur le reste du monde. Sauf que maintenant, ce qui me travaille, c’est d’en ajouter une troisième. Ah ! Maudit espagnol ! Quand est-ce que je commencerais à m’y mettre !

C’est la première fois que je fais un repas en alternance avec un deuxième cuisinier, et j’avoue que c’est une expérience que je renouvellerais volontiers. Outre le fait qu’on se sent souvent moins seul dans la cuisine, on n’est pas non plus obligé d’y être tout le temps : pendant que Dawn prépare un plat, je discute avec les gens, puis on se relaie. On fait chacun nos petites présentations, nos petites assiettes. Deux approches différentes, mais qui se retrouvent très bien autour de la table. On est tous heureux quand le repas se termine. Au menu ?
– Poitrines de poulets grillés, à la mangue et au basilique
– Choux braisés
– Carottes râpées au goberge et mozarella, avec une sauce à base de vinaigre de sushis
– Côtelettes de porc aux pêches et brandy
– Filet de porc grillé avec un nappage chocolat + framboise + balsamique
– Crevettes caramélisées à l’érable et flambées au brandy
– Beefsteak aux tomates et basilique
– Fondant au chocolat et crème glacée à la vanille

Évidemment, le riesling et le Jameson 12 yo qui ont accompagné une partie du repas ont assurément participer à la bonne humeur de la soirée !