Pensées

 

Pourquoi Pas ? au réveil

On July 21, 2010, in Pensées, by Sébastien
0

N’a-t’il pas fier allure, caché dans la nature ?

N’a-t’il pas fier allure, caché dans la nature ?

 

Qui suis-je, où suis-je, et surtout où vais-je ?

On July 21, 2010, in Pensées, by Sébastien
0

Et dans quel état-j’erre ai-je donc rangé la confiture ? Tranquillement assis à l’arrière du van dans une petite rue de Toronto. Je n’oserais pas dormir dedans pour cette nuit ; pas en ville. Et puis de toutes façons, j’ai un canapé qui m’attend pour ce soir. Je sais où dormir. Ça fait du bien […]

Et dans quel état-j’erre ai-je donc rangé la confiture ?

Tranquillement assis à l’arrière du van dans une petite rue de Toronto. Je n’oserais pas dormir dedans pour cette nuit ; pas en ville. Et puis de toutes façons, j’ai un canapé qui m’attend pour ce soir. Je sais où dormir. Ça fait du bien de se déplacer avec un van : « Pourquoi Pas ? » est déjà devenu ma petite maison. Assis sur la banquette arrière, je peux me servir de l’eau et piocher dans le frigo sans me lever. Je pourrais faire à manger aussi si je voulais cuisiner, mais en ville, je n’ose pas trop non plus. J’imagine que je vais me dégèner petit à petit pour ça. On verra bien.

Je suis encore perdu dans des grandes réflexions métaphysiques d’itinéraires. Je vais très probablement passer à Nigara ; ça serait dommage d’être juste à côté et de ne pas en profiter. Du coup, est-ce que je fais un saut à Buffalo aussi ? Et puis… combien de jours à Toronto ? Combien de temps à Chicago ? Le van est super pratique tant que je suis en dehors des zones urbaines, mais en ville, je ne peux pas vraiment y dormir… enfin il ne me semble pas. Sinon, je n’aurais plus vraiment de questions à me poser. Là, si je reste en ville, il faudrait que je fasse du couchsurfing… bref… on verra bien de toutes façons !

 

Rêves et projets

On July 21, 2010, in Pensées, by Sébastien
0

Le réveil s’est fait tranquillement ce matin. Après avoir lu un peu (c’est le fun d’avoir tout le confort moderne sous la main) j’ai passé une nuit plutôt bonne je crois. Dans les milliers de projets à réaliser pendant le voyage et qui trotte dans ma tête, il y a évidemment l’idée d’écrire. Ne pas […]

Le réveil s’est fait tranquillement ce matin. Après avoir lu un peu (c’est le fun d’avoir tout le confort moderne sous la main) j’ai passé une nuit plutôt bonne je crois. Dans les milliers de projets à réaliser pendant le voyage et qui trotte dans ma tête, il y a évidemment l’idée d’écrire. Ne pas écrire juste ce carnet de route (qui ira je ne sais trop où, je le regarderais évoluer tranquillement) ; je suis trop influencé par Jacques Poulin j’imagine ! Toujours est il que cette nuit, mes rêves m’ont apporté deux débuts d’histoire. À moitié endormi, j’y voyais deux débuts des plus prometteurs, et des histoires qui pouvaient même se combiner. En y repensant… l’histoire d’une fille qui s’appelle Chevale, que je rencontre en me réveillant un matin parce qu’elle a dormi sur le toit du van et qui fait un bout de route avec moi… pas si sûr finalement. Quand au complet organisé au 12e sous sol d’une station de métro sur la ligne orange, pas sûr non plus. Et alors le mix des deux, en fait… Bref… je vais attendre encore un peu pour l’idée du siècle !

D’ailleurs, si de votre côté vous avez des idées de projets ou autres trucs délirants à accomplir sur la route, faîtes moi signe !

 

Frodon, mais en version Freelancer

On July 22, 2010, in Pensées, by Sébastien
1

C’est toujours la même chose : quand on se couche tard, on se lève rarement tôt. J’avais besoin d’une bonne nuit de sommeil, et je l’ai eut. Mon cerveau continue à me fournir en rêve un peu hallucinant. Cette nuit, j’étais donc Frodon, qui s’en allait détruire l’anneau unique. Rien de bien original, si ce […]

C’est toujours la même chose : quand on se couche tard, on se lève rarement tôt. J’avais besoin d’une bonne nuit de sommeil, et je l’ai eut. Mon cerveau continue à me fournir en rêve un peu hallucinant. Cette nuit, j’étais donc Frodon, qui s’en allait détruire l’anneau unique. Rien de bien original, si ce n’est qu’au lieu d’être le riche héritier de Bilbon, j’étais un designer graphique freelancer. Je vous laisse imaginer la galère d’expliquer à mes clients que la destruction de l’anneau occupait 150% de mon temps, et que leurs projets devaient donc attendre un peu. Ouf ! Pourvu que les rêves durent encore. J’adore rêver, et ça fait un moment que ça ne m’était pas arrivé. En tout cas, que je ne m’en étais pas rappelé !

 

Belzébuth

On July 22, 2010, in Pensées, by Sébastien
0

Belzébuth se cache quelque part au milieu de Kensigton Market !

Belzébuth se cache quelque part au milieu de Kensigton Market !

 

De la métaphysique du temps qui passe

On July 22, 2010, in Pensées, by Sébastien
0

De mon côté, les choses se précisent petit à petit. J’ai besoin de passer un peu de temps tout seul dans mon van à nouveau, et faire un petit tour à Niagara Falls, pour compléter ma collection de cascades. Et puis lundi prochain, à Chicago, il y a un événement auquel je dois absolument participer. […]

De mon côté, les choses se précisent petit à petit. J’ai besoin de passer un peu de temps tout seul dans mon van à nouveau, et faire un petit tour à Niagara Falls, pour compléter ma collection de cascades. Et puis lundi prochain, à Chicago, il y a un événement auquel je dois absolument participer. Chaque mois d’été, pour fêter la pleine lune, il y a un rassemblement d’artistes de feux et de percussionnistes. Évidemment, ça me paraît un immanquable pour moi. J’envoie quelques demandes de couchsurfing ; j’obtiens rapidement des réponses. Et puis vendredi prochain, il y a une fin de semaine de camping. Une trentaine de couchsurfers, au milieu de nul part, sur le bord du lac Michigan. Le hasard veut que ce soit sur ma route…

Mes trois à jours à Toronto me font réaliser que j’ai gardé mes mauvaises habitudes de voyager un peu vite, sans prendre le temps de m’arrêter, de vraiment m’imprégner de la ville. Je décide donc que je resterais plus longtemps à Chicago. Cinq jours, ça me semble pas mal. Les choses se mettent en place, d’elles mêmes, comme je l’espérais.

 

Petite maison à roulettes

On July 23, 2010, in Pensées, by Sébastien
0

Et puis me voilà finalement de retour au prêt de Pourquoi Pas ?. Je suis surpris de m’y attacher aussi vite ; après tout, c’est devenu ma maison. Une petite maison confortable et sur route. C’est mon point de repère, et ça me fait du bien de le retrouver régulièrement. Et puis j’ai toujours quelques […]

Et puis me voilà finalement de retour au prêt de Pourquoi Pas ?. Je suis surpris de m’y attacher aussi vite ; après tout, c’est devenu ma maison. Une petite maison confortable et sur route. C’est mon point de repère, et ça me fait du bien de le retrouver régulièrement. Et puis j’ai toujours quelques petites inquiétudes quand je l’abandonne seul en ville pour une certaine période de temps.

 

30 ans = 30 bières ?

On July 24, 2010, in Pensées, by Sébastien
2

Je m’arrête à nouveau juste après ; petit groupe de boutique où j’espère trouver une carte postale. Le magasin dans lequel je rentre à des allures de paradis. Plein de bières, partout, dans tout les sens. J’hésite un long moment sur lesquelles prendre, pour me décider finalement sur trois quilles différentes (dont une « crème […]

Je m’arrête à nouveau juste après ; petit groupe de boutique où j’espère trouver une carte postale. Le magasin dans lequel je rentre à des allures de paradis. Plein de bières, partout, dans tout les sens. J’hésite un long moment sur lesquelles prendre, pour me décider finalement sur trois quilles différentes (dont une « crème brûlée »). Tout en les achetant, je prends ma décision. Puisque je fais quand même un peu ce voyage pour mes trente ans, je reviendrais avec trente bouteilles de bières différentes à Montréal ! Ça, ça me plaît ! La question des douanes, elle, sera étudiée en temps et lieu.

 

C’est l’histoire d’un policier

On July 25, 2010, in Pensées, by Sébastien
1

C’est l’histoire d’un policier qui vient de rentrer dans le service. Il ne conduit que des gros camions, mais n’a pas le permis pour. Du coup, il ne sait pas comment les arrêter. À chaque fois, il se met debout sur la pédale de frein, mais ça n’est pas suffisant. Il n’arrive jamais à s’arrêter […]

C’est l’histoire d’un policier qui vient de rentrer dans le service. Il ne conduit que des gros camions, mais n’a pas le permis pour. Du coup, il ne sait pas comment les arrêter. À chaque fois, il se met debout sur la pédale de frein, mais ça n’est pas suffisant. Il n’arrive jamais à s’arrêter avant les intersections, et se demandent comment font les vrais routiers. Ont-ils un super pouvoir ? Et puis un jour, le policier se fait insulter par quelqu’un. Il décide de l’arrêter, et appelle ses supérieurs. Ceux-ci sont ravis : le policier vient enfin de réussir à arrêter un criminel sur qui ils essaient de mettre la main depuis des années, sans trouver aucun motif d’inculpation. Enfin, pour une fois, ils ont des preuves pour le mettre en prison. Des preuves ? Pas vraiment. C’était juste des insultes. Dépité, le nouveau policier qui vient d’arrêter le plus grand criminel de l’histoire, le laisse repartir.

 

Fantasme en béton

On July 26, 2010, in Monde urbain, Pensées, by Sébastien
1

Les tours sont, cela moi, un élément absolument nécessaire dans le contexte urbain actuel. J’ose même y voir une excellente alternative écologique. À condition, évidemment, qu’elle soit bien conçue. En fait, les tours viennent luter contre l’étalage urbain, et transforme des déplacements horizontaux souvent à base d’essence (la voiture) en des déplacements verticaux électriques (ascenseurs). […]

Les tours sont, cela moi, un élément absolument nécessaire dans le contexte urbain actuel. J’ose même y voir une excellente alternative écologique. À condition, évidemment, qu’elle soit bien conçue. En fait, les tours viennent luter contre l’étalage urbain, et transforme des déplacements horizontaux souvent à base d’essence (la voiture) en des déplacements verticaux électriques (ascenseurs). Savoir qui a la plus haute, je m’en fous. Et il y a définitivement des horreurs architecturales. Mais il y a aussi des oeuvres d’arts qui, selon moi, sont assurément dignes de finir dans un musée. Après tout, l’architecture ne fait elle pas partie des 7 arts ?

Quand la photo de la tour terminée donne l’impression que l’on regarde le rendu 3D d’un logiciel d’architecture, il me semble que c’est une belle réussite.

 
FireStats icon Powered by FireStats