J’aime tester mes limites d’endurance. Mon but n’est pas d’aller dans les extrêmes, d’aller trop loin. Simplement de voir ce que je suis capable de faire. Battre des records, faire des choses qui n’ont jamais été faite avant, ne m’inspire pas plus que ça. Ce qui m’intéresse, c’est de voir de quoi moi je suis capable, de me surprendre en disant par après « ah bin, j’aurais pas cru ». Ma longue semaine passée à Yosemite en est un bon exemple. Partir en randonnée tout les jours m’a permis de voir combien de temps, quelle distance, je pouvais marcher en une semaine. Information relativement inutile à savoir, mais que je suis quand même content de connaître. À cause de tout ça, la perspective des kilomètres qui s’en viennent me plaît vraiment. Il nous reste 1450 kilomètres à faire d’ici à Lawrence. J’aime conduire longtemps, sans m’arrêter. Pour moi, c’est un exercice de relaxation. Et je me dis que demain, les 1450 kilomètres que nous avons à faire, je les ferais bien en une seule fois. Arriver tard lundi dans la nuit, plutôt que mardi dans la journée… qui sait ? On verra bien comment je me sens. Comme je le disais, le but n’est pas d’aller trop loin. Juste de savoir où je peux aller. Tout ça m’amuse beaucoup !